Recueil MHAD N° 25

  • Des vikings destructeurs aux Normands bâtisseurs
  • Les dispositifs de pots acoustiques de l’abbaye de Montivilliers
  • L’impressionnisme : un langage pictural qui bouleverse le spectacle du monde

C’est avec quelque retard que nous vous présentons notre recueil annuel, le n°25, mais nous sommes très contents de pouvoir le faire malgré le contexte dans lequel s’est déroulée l’année 2020.

Comme le veut la tradition il reprend les conférences que nous avons eu le plaisir de présenter au public durant l’année écoulée.

Le mardi 5 novembre 2019, nous avons accueilli Pierre Bouet, maître de conférences honoraire de l’université de Caen, directeur honoraire de l’Office universitaire d’études normandes de l’université de Caen, auteur de nombreux ouvrages sur l’histoire du duché de Normandie. Il nous a proposé une conférence intitulée « Des Vikings destructeurs aux Normands bâtisseurs » ou comment les Normands ont reconstruit ce que les Vikings avaient détruit lors de leurs raids qui avaient fait fuir une partie de la population. Avec l’arrivée de Rollon qui pratique une politique d’intégration et les réalisations sur le plan architectural, la province retrouve une influence intellectuelle et culturelle en Europe.

Le jeudi 6 février 2020 une particularité de l’église abbatiale de Montivilliers a été le thème de la conférence proposée ce jour-là. Pauline Carvalho, archéologue, et Jean Christophe Valière, professeur d’acoustique à l’université de Poitiers et chercheur au CNRS nous ont présenté l’état des recherches et les interprétations concernant les pots acoustiques de l’église. En effet celle-ci présente la particularité de posséder deux installations de céramiques acoustiques, c’est pourquoi une mission archéologique dirigée par Pauline Carvalho est venue à Montivilliers à plusieurs reprises afin d’en étudier la mise en œuvre, la datation ainsi que les techniques utilisées pour influer sur l’acoustique d’un édifice.

Le mercredi 30 septembre 2020, dans le cadre du festival Normandie Impressionniste 2020 sur le thème de «La couleur au jour le jour » Martine Simon, professeur de philosophie et d’histoire des arts, membre de l’association montivillonne « Les Amis des arts » nous a proposé une immersion dans l’univers de l’impressionnisme qu’elle qualifie de «langage pictural qui bouleverse le spectacle du monde ». Elle nous entraîne dans un voyage à travers de nombreuses œuvres célèbres où nous suivons le parcours, parsemé de difficultés, d’un groupe de jeunes peintres  qui désire modifier le rapport de l’artiste à son sujet, dans le contexte de la deuxième moitié du XIXe siècle qui voit l’arrivée des découvertes scientifiques et les progrès techniques. Ce mouvement, en rupture avec ce qui se faisait précédemment, a ouvert une voie nouvelle à la création artistique. De nos jours le public (les Normands encore plus peut-être)  est toujours sensible à la lumière et aux couleurs des œuvres des impressionnistes.

 

Bernadette FOUACHE

Présidente