Les Normands ont reconstruit ce que les Vikings avaient détruit

Par Pierre BOUET

Maître de conférences honoraire de l’Université de Caen Basse-Normandie,

Directeur honoraire de l’Office universitaire d’études normandes de l’université de Caen

Pierre Bouet, natif de Normandie,  a enseigné le latin médiéval à l’Université de Caen Basse-Normandie de 1971 à 2002. Spécialiste des historiens normands et anglo-normands de langue latine (Xe –XIIe siècles), il a publié de nombreux ouvrages sur la période la plus illustre de l’histoire du duché de Normandie (conquête de l’Angleterre et conquête de l’Italie du Sud et de la Sicile). Initiateur depuis de nombreuses années de recherches collectives consacrées à la Normandie médiévale, il a dirigé, de 1995 à 2001, l’Office universitaire d’études normandes de l’université de Caen. 

Ses derniers ouvrages concernent l’histoire du duché de Normandie, le Mont Saint-Michel, les abbayes normandes et la Tapisserie de Bayeux

Les raids vikings ont mis à mal la plupart des édifices religieux et des cités de la Neustrie carolingienne. Même si aujourd’hui on s’accorde pour reconnaître que les vikings n’étaient « les pirates barbares » comme aiment à le dire les récits des clercs francs, ils ont provoqué la fuite de l’ensemble des communautés monastiques et des cadres administratifs.

Dès son installation Rollon a fait le pari d’une intégration totale à la civilisation et à la culture franque. Malgré un timide début de restauration des établissements monastiques au Xe siècle, il a fallu attendre le règne de Robert le Magnifique (1027-1035) et celui de Guillaume le Conquérant (1035-1087) pour que la Normandie retrouve son éclat antérieur et devienne même une province d’un dynamisme étonnant.

C’est à cette longue restauration et à  la formation d’une province ecclésiastique qui exerça un rayonnement sur toute l’Europe que sera consacrée la conférence.

Mardi, 5 novembre, 2019 - 18:15 - 19:30
Salle Michel Vallery à Montivilliers
Concerne MHAD: